Détecteurs et avertisseurs autonomes de fumée (DAFF)

Alors que le DAAF est une installation très répandue dans certains pays, (95% des foyers en possèdent un aux Etats-Unis ou en Norvège, selon une enquête de l’Assemblée Nationale), seuls 2% des familles françaises sont aujourd’hui équipés de ce type d’appareil.
Le détecteur de fumée a pourtant prouvé son efficacité : dans les pays précédemment cités, le nombre de victimes d’incendies domestiques a été divisé par deux.

La situation en France est néanmoins en train d’évoluer grâce au décret datant de janvier 2011, qui impose à tout locataire ou propriétaire d’installer au moins un détecteur de fumée  avant le 8 mars 2015.
Une fois l’installation faite, il est important d’en informer son assureur, qui pourrait dans le cas contraire appliquer une sanction financière si incendie advenait.

  1. Détecteur – avertisseur autonome de monoxyde de carbone
  2. Quelques conseils