Détecteur – avertisseur autonome de monoxyde de carbone

?> Détecteur – avertisseur autonome de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est une cause d’intoxication et d’hospitalisation fréquente. De multiples sources de monoxyde de carbone existent dans une maison (chaudière, cuisinières, moteurs de voiture, inserts et poêles etc.) et ce gaz, très dangereux pour la santé, se révèle être inodore et invisible. Un vrai piège pour les victimes qui sont souvent incapables de détecter la fuite à temps. Pour prévenir de tels incidents, il est conseillé d’installer un avertisseur spécifique.

Des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone aux normes

Pour être sûr d’installer un matériel de qualité, assurez-vous qu’il respecte les normes européennes en vigueur (NF 14604 pour les détecteurs de fumée), ainsi que le sigle CE.

Lire la suite

Détecteurs et avertisseurs autonomes de fumée (DAFF)

?> Détecteurs et avertisseurs autonomes de fumée (DAFF)

Alors que le DAAF est une installation très répandue dans certains pays, (95% des foyers en possèdent un aux Etats-Unis ou en Norvège, selon une enquête de l’Assemblée Nationale), seuls 2% des familles françaises sont aujourd’hui équipés de ce type d’appareil.
Le détecteur de fumée a pourtant prouvé son efficacité : dans les pays précédemment cités, le nombre de victimes d’incendies domestiques a été divisé par deux.

La situation en France est néanmoins en train d’évoluer grâce au décret datant de janvier 2011, qui impose à tout locataire ou propriétaire d’installer au moins un détecteur de fumée  avant le 8 mars 2015.
Une fois l’installation faite, il est important d’en informer son assureur, qui pourrait dans le cas contraire appliquer une sanction financière si incendie advenait.

Lire la suite